Ona-Tech

Edit
Ona-Tech
Magazine

Apple suspend l’utilisation de puces de l’entreprise chinoise YMTC dans ses iPhone

Apple s’intéresse depuis 2018 aux puces de mémoires flash de Yangtze Memory Technologies Co (YMTC) et était sur le point d’en équiper certains de ses iPhone. Selon les informations de Nikkei, le projet a été mis sur pause après les contrôles aux exportations imposés par Washington dans le secteur des semi-conducteurs, début octobre.

1xbet avec Ona-tech

La rivalité technologique sino-américaine au grand jour

Lancé en 2016, YMTC, grâce à des subventions de Pékin, est parvenu rapidement à vendre des puces mémoires de qualité, 20 % moins chères que ses rivaux coréens, japonais et américains. Certes, les produits de l’entreprise chinoise sont technologiquement moins avancés que ses concurrents, mais ils ont attiré l’œil d’Apple.

La marque à la pomme s’est intéressée à ces puces bon marché, notamment pour ses iPhone destinés au marché chinois. YMTC venait tout juste d’achever un processus de plusieurs mois pour obtenir une certification d’Apple et équiper ses produits. C’était sans compter sur la rivalité sino-américaine.

La décision de l’administration Biden de contrôler strictement toutes les technologies liées aux semi-conducteurs envoyées en Chine risque fortement d’affaiblir YMTC. Washington a beau tenir un discours affirmant vouloir bloquer les progrès de la Chine dans les technologies à double emploi, civile et militaire, sans affecter les activités privées, les faits démentent.

YMTC a été intégrée, avec une trentaine d’autres entreprises, à la « Unverified List ». Comme son nom l’indique, cette liste compile les sociétés pour lesquelles les autorités américaines estiment manquer d’informations. Sorte d’antichambre de la fameuse liste des entités, la liste noire du département du Commerce, elle n’impose pas de restrictions strictes sur les échanges technologiques. Pour ne pas risquer de basculer, YMTC et les autres ont 60 jours pour transmettre les documents attendus par Washington.

YMTC et Apple dans l’expectative

Manque de chance, YMTC est affecté par les mesures de l’administration Biden sous un autre angle : le renforcement du contrôle des exportations sur les machines, les technologies américaines, permettant de fabriquer des semi-conducteurs.

Depuis 2020, et les sanctions contre Huawei, la société chinoise a tenté de réduire sa dépendance aux produits américains. Cette politique, complexe, a été menée de façon incomplète. Les puces mémoires voulues par Apple, ses plus perfectionnées, sont toujours fabriquées grâce à la technologie américaine. Leur production risque d’être largement entravée.

Plus directement encore, Huawei pourrait poser rapidement un problème à YMTC. Le département du Commerce américain a ouvert une enquête sur un soupçon de vente de puces à l’entreprise, malgré les sanctions prises par les États-Unis, déjà citées.

Apple n’aurait pas définitivement annulé sa collaboration avec YMTC. Beaucoup de sociétés des deux côtés du Pacifique du secteur des semi-conducteurs sont coincées dans un moment suspendu, observant avec craintes la dureté avec laquelle le département du Commerce applique les mesures prises début octobre.

siecledigital | ona-tech

1xbet avec Ona-tech